Drogues et assuétudesDrogues et assuétudes

Journée internationale de sensibilisation aux overdoses

29.08.2023

Le 31 août marque la journée internationale de sensibilisation aux overdoses (International Overdose Awareness Day). Cette journée a pour objectif de sensibiliser la population aux overdoses et de réduire la stigmatisation liée à la consommation de drogues.

L'usage des drogues et, de manière générale, le développement d'assuétudes entraînant des problèmes de sécurité constituent des enjeux importants pour la Région de Bruxelles-Capitale. Safe.brussels et ses partenaires s'engagent au quotidien pour développer des actions et des projets qui visent à réduire les risques liés à la consommation de drogue.

En 2021, afin de mobiliser le secteur associatif pour contribuer à la mise en œuvre du PGSP 2021-2024, le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale donnait son accord pour le lancement d'un appel à projets visant à aligner la gestion du programme de subventionnement aux associations sans but lucratif (ASBL) actives dans le domaine de la prévention et de la sécurité.

Ce ne sont pas moins de 52 projets émanant de 42 associations qui ont été retenus et subsidiés dans le cadre de cet l'appel à projets lancé par safe.brussels. Parmi eux, 8 projets répondent spécifiquement aux mesures de la thématique 3 drogues et assuétudes :

Trois ASBL proposent des projets pour renforcer les dispositifs d'accompagnateurs sociaux mobiles à destination des consommateurs de drogues souffrant d'exclusion sociale, tels que soutenus par la Mesure 3.1.

L'ASBL Dépannage d'Urgence de Nuit et Echanges (DUNE), avec sa DUNE Mobile répond à la mesure en développant un projet en trois axes :

1. Les Maraudes à pied, qui permettent d'aller à la rencontre des usagers de drogues en rue afin de proposer une prise en charge et un accompagnement vers la 1ère ligne ;
2. Le Médibus, dispositif mobile de réduction des risques mais également dispensaire infirmier ;
3. L'accompagnement mobile et de liaison, qui signifie un accompagnement physique des personnes vers les services de 1ère ligne et travail de liaison avec les acteurs des secteurs social-santé.

L'asbl Modus Vivendi a développé plusieurs projets d'analyse de produits psychotropes. Le projet « Testing Mobile » implique les accompagnateurs et accompagnatrices sociaux des centres bas-seuil et des comptoirs de distribution de matériel de Réduction des Risques (RdR), permettant ainsi de toucher un public fortement précarisé et/ou exclu socialement. Au travers son service d'analyse au sein des permanences « Chemsex » de l'ASBL Ex Aequo, Modus Vivendi touche également un public ayant une consommation de produits souvent peu connus et achetés sur Internet, ce qui permet de faire une veille sur les nouveaux produits de synthèse. Dernièrement, l'asbl s'adresse également au public festif avec ses permanences « Modus Fiesta » qui offrent tous les vendredis soirs des possibilités de « testing » à la demande.

Enfin, l'asbl LAMA, avec son équipe mobile Artha, propose, quant à elle, un dispositif d'accompagnement mobile des usagers de drogues en situation de précarité de séjour sur le territoire bruxellois.

L'axe de la Mesure 3.2. de constitution d'un répertoire actualisé des structures spécialisées en promotion de la santé et en prévention des assuétudes à destination des services non spécialisés, est porté par deux ASBL :

L'ASBL DUNE a, grâce à l'appel à projets de safe.brussels, renforcé son guide d'accès aux ressources sociales et santé à Bruxelles (répertoire et cartographie) « Le Bon Plan ». Il est destiné aux personnes en situation de grande précarité, mais aussi à toute la population bruxelloise, aux acteurs de la chaîne prévention-sécurité ainsi qu'aux équipes de terrain issues des secteurs social-santé. « Le Bon Plan » (en FR, NL et EN) est actuellement disponible sous trois formes (agenda papier, application mobile, application sur des bornes interactives dans plus de 40 stations de métro). Une version web doit également être lancée. L'asbl Medimmigrant, a quant à elle recruté un assistant juridique afin d'approfondir ses activités : recherche juridique de situations spécifiques, mise à jour du site web, offre de formations, etc.

Trois asbl visent à répondre à la Mesure 3.8. par des projets de mise en place et de diversification de l'offre de prise en charge à destination des personnes souffrant d'assuétudes mais aussi de renforcement de l'accompagnement des usagers et usagères.

Ainsi, l'ASBL Infirmiers de rue, avec le projet de « logement modulaire », propose une solution innovante pour la réinsertion durable des personnes précarisées souffrant d'assuétudes. La création rapide de logements grâce à l'habitat modulaire, permet d'offrir des lieux qui favorisent l'intimité, la sécurité et un cadre propice à l'accompagnement, en vue d'une réinsertion sociale durable.

L'asbl Modus Vivendi axe elle son projet sur la « centralisation des besoins, accessibilité et diversification du matériel de consommation à moindre risque à destination des services bruxellois pour répondre aux besoins des usagers ». La mise en œuvre d'une centrale d'achat dans le cadre du Dispositif d'Accès au Matériel Stérile d'Injection & d'Inhalation (DAMSI2), permet aux services de Réduction des Risques (principalement les comptoirs d'échange de seringues) de s'approvisionner en matériel d'injection et d'inhalation de qualité moins coûteux destinés aux usagers de drogues les plus vulnérables.

Enfin, le projet « Artha+ » de l'asbl LAMA asbl et Médecins du Monde Belgique, offre une assistance médicale, sociale, psychologique et juridique aux jeunes migrants qui luttent contre la dépendance. Le tout en favorisant leur insertion dans les dispositifs d'accueil et d'hébergement ainsi que dans le système de soins de santé généralistes et/ou spécialisés, mais aussi diversifiant l'offre de prise en charge par l'identification des phénomènes émergents (e.g. MENA, en publics migrants) et le renforcement de l'ancrage local.

En somme, la Région de Bruxelles-Capitale a choisi d'adopter une approche globale et cohérente dans la gestion des défis liés aux drogues et assuétudes. En optant pour une stratégie intégrale qui englobe des mesures préventives, d'assistance et de réduction des risques, la région démontre son engagement envers la santé et le bien-être de ses citoyens. L'amélioration de l'accessibilité aux centres d'accueil, la formation spécialisée des équipes de terrain et la diversification des services disponibles illustrent une volonté forte de répondre aux besoins variés et complexes des populations cibles. Cette politique va au-delà de la simple répression pour se concentrer sur la réinsertion sociale, offrant ainsi une approche holistique et complète qui permet d'aborder ces problématiques de manière efficace et durable.

Cliquez ici pour plus d'info sur la thématique 3.

Journée internationale de sensibilisation aux overdoses

Articles similaires

Drogues et assuétudesDrogues et assuétudes

Cahier 1 de l’Observatoire bruxellois pour la Prévention et la Sécurité (OBPS)

14.12.2018

En savoir plus sur Cahier 1 de l’Observatoire bruxellois pour la Prévention et la Sécurité (OBPS)

Atteintes à l’intégrité de la personneAtteintes à l’intégrité de la personne

Cahier 2 - Résultats de l'Enquête de Sécurité 2018

29.10.2019

En savoir plus sur Cahier 2 - Résultats de l'Enquête de Sécurité 2018

Atteintes à l’intégrité de la personneAtteintes à l’intégrité de la personne

Premier Rapport Annuel Bruxelles Prévention & Sécurité

21.11.2018

En savoir plus sur Premier Rapport Annuel Bruxelles Prévention & Sécurité

Appels d'urgences

En Belgique, il existe deux grands numéros d'urgence :

Tous les numéros d’appels d’urgence

Follow us!